Tout savoir sur l’assurance invalidité

Bénéficier d’une assurance invalidité c’est pouvoir prétendre à une pension en cas de perte de salaire suite à une maladie invalidante. En effet, cette situation peut survenir à n’importe quel moment, et, pour faire face à cette éventualité, l’assurance invalidité est une option très importante puisqu’elle permet au souscripteur, qui a perdu sa principale source de revenu, de bénéficier d’une pension pour subvenir à ses besoins mais aussi pour régler toutes les factures des soins relatives à sa condition.

Conditions pour bénéficier d’une assurance invalidité

Vous avez été victime d’un accident ou d’une maladie qui vous a rendu invalide ? Par conséquent, en étant dans l’incapacité de reprendre votre activité professionnelle, vous avez perdu votre salaire. En remplissant certaines conditions, vous pouvez faire une demande de souscription à une assurance invalidité auprès de votre assureur. Si vous n’avez pas encore atteint l’âge légal de la retraite, si votre incapacité et vos revenus sont réduits de 2/3 au moins, si vous êtes assuré depuis un an au moment où vous vous trouviez invalide et enfin si vous avez cotisé pour un certain nombre d’heures de travail, vous pouvez alors bénéficier de cette assurance invalidité.

Comment en faire la demande ?

Soit vous faites établir un certificat médical par votre médecin traitant, attestant de votre invalidité que vous adresserez à votre caisse d’assurance, soit c’est le médecin conseil de votre caisse d’assurance qui vous imposera une contre-visite médicale afin de s’assurer de votre incapacité de reprendre votre activité professionnelle.  Une fois l’invalidité constatée, il vous proposera une pension d’invalidité. Dans les deux cas de figure, vous devez impérativement remplir un formulaire, le S4150, de demande de pension d’invalidité, en fournissant toutes les attestations prouvant votre invalidité totale ou partielle que vous joindrez à votre demande, sans plus tarder, à votre caisse d’assurance maladie. L’étude du dossier du requérant peut s’étaler sur une période de deux mois. Passé ce délai, soit la caisse vous informe de l’acceptation de votre dossier et vous attribue une notification de pension avec la catégorie à laquelle vous êtes classé et, ce, en fonction du taux de votre invalidité fixé par la caisse maladie. Soit elle vous signifie un refus en vous informant des voies de recours à suivre. Vous pouvez prendre contact avec votre caisse d’assurance qui vous aidera dans vos démarches pour une demande de pension d’invalidité

Crédit photo : JoshuaDavisPhotography

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *