Domicilier son entreprise à l’étranger : les avantages fiscaux !

Vous êtes entrepreneurs ? Les charges et les cotisations vous font mal ? Vous envisagez d’aller voir ailleurs, si l’herbe est plus verte et les impôts plus doux ?

Découvrez nos conseils financiers pour franchir le pas et domicilier votre entreprise à l’étranger !

Qu’est-ce-que la domiciliation fiscale ?

La domiciliation fiscale indique la nationalité de votre société. En effet le siège social de votre entreprise détermine son régime fiscal.

Domiciliez votre entreprise à l’étranger et vous bénéficierez de son régime et ses avantages fiscaux.

Vous serez aussi soumis aux lois du pays en question et aux compétences territoriales des tribunaux pour les litiges.

La domiciliation à l’étranger pour des raisons purement fiscale est donc un jeu dangereux, à manier avec précautions.

Il est donc important de bien étudier les lois du pays, sa fiscalité et ses subtilités. Sans cela vous risquez de vous exposer à des problèmes importants.

Pourquoi se domicilier à l’étranger ?

Les raisons sont principalement financières, sans pour autant parler de fraude ou d’évasion fiscale, la domiciliation à l’étranger peut rapporter gros.

Observons ensemble les avantages et les risques.

  • Baisser ses taxes et impôts
  • Protéger ses actifs
  • limiter ses responsabilités

Certaines sociétés de domiciliation se sont spécialisées dans la domiciliation fiscale à l’étranger et la création de société offshore. Elles ont l’avantage d’être expertes dans ce domaine, de faire preuve de professionnalisme et de discrétion.

Elles peuvent vous domicilier dans ces différents pays :

Europe : domiciliation fiscale d’une entreprise en UE

1 – Espagne : c’est le pays avec le plus de sociétés francaises expatriées.

  • Charges salariales très faibles
  • Impôts entre 20 et 32.5% par paliers
  • Charges sociales fixes pour les AE de 254.21€

2 – Angleterre : l’eldorado des petits entrepreneurs français.

  • Taux d’imposition sur le bénéfice et TVA de 20%
  • Impôts entre 20 et 32.5% par paliers
  • Pas de TVA sur les ventes internationales
  • Moins de paperasse / formalités de créations simples et rapides
  • Rayonnement international


Hong Kong : le paradis fiscal asiatique

Hong-Kong est un paradis fiscal pour tous les entrepreneurs du monde, si votre activité ne touche pas une clientèle d’Hong-Kong vous n’aurez AUCUN IMPÔT à payer !

  • Pas d’impôt pour l’export
  • Dénomination “offshore” ou “nil tax”

Mexique et Guatemala : une TVA avantageuse

La TVA mexicaine est à hauteur de 15% et n’est pas facturée en cas d’exportation

Mexique

  • TVA à 15%
  • TVA non facturée à l’export
  • Impôt sur les sociétés fixe de 18€ (300 pesos) si vos revenus ne dépassent pas 24 000€ (300 000 pesos)

Guatemala

  • TVA à 12%
  • impôt à 5 ou 6 % du bénéfice brut

Il existe bien d’autres pays et paradis fiscaux, comme le Maroc ou les pays de l’est, qui comptent de nombreux expatriés français. L’essentiel est de bien comprendre les principes de la domiciliation fiscale et d’étudier avec soin la législation des différents pays pour faire le meilleur, en mesurant avec soin avantages et risques.

Avant de vous lancer, pensez à recueillir des témoignages de Français expatriés ou domiciliés à l’étranger, connaître leur retour, leurs bénéfices et les contraintes liées à la domiciliation d’une entreprise à l’étranger.

Une réflexion sur “ Domicilier son entreprise à l’étranger : les avantages fiscaux ! ”

  • 19 décembre 2017 à 11 h 49 min
    Permalink

    quels sont les avantages fiscaux en Inde, Chine, Tunisie, Colombie, Brésil, Vietnam, Indonesie, Afrique du Sud, le Jordanie, l’Egypte, Slovenie

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *