Investir sur la dette des entreprises

Investir sur la dette des entreprises

Investir dans la dette d’un état est une solution sécurisante, mais qui rapporte peu. En effet, les niveaux d’intérêts des emprunts d’état sont maintenus artificiellement par les banques centrales à des niveaux très bas. Par exemple, pour la France, les taux d’intérêt se situent aux alentours de 2,2%. Ce type de prêt est donc très peu intéressant pour un investisseur, sauf concernant l’assurance de remboursement.

Lire la suite

Retour de confiance en 2015 chez les investisseurs

Retour de confiance en 2015 chez les investisseurs

Et si, en ce début d’année 2015, nous formions ce vœu comme quoi les frémissements annoncés du retour de la croissance deviennent une vraie embellie, avec des conséquences positives en terme d’emploi, d’expansion et de sourires pour les investisseurs que nous sommes ! Car franchement, après ces mornes années, ces cohortes de mauvaises nouvelles, les crises et les drames, investir s’est avéré un sport de combat sans aucune visibilité…

Lire la suite

Victimes des emprunts toxiques : les collectivités locales ?

Victimes des emprunts toxiques : les collectivités locales ?

Le 17 juillet 2014, le Sénat a définitivement limité par la loi l’impact pour l’Etat des prêts structurés dits “toxiques” souscrits par les collectivités locales auprès de l’ancienne banque des années 2000 : Dexia. L’antenne française de cette banque est désormais en grand partie la propriété de l’état français où on peut la retrouver sous le nom de SFIL.

C’est donc une bombe de 17 milliards d’euros pour l’état qui vient d’être désamorcée par le Parlement au détriment des victimes collatérales qui sont les collectivités locales.

Le risque que l’état recapitalise ?

Si les collectivités locales continuaient de remporter leurs procès respectifs contre les 2 entités résiduelles de la banque, le risque que l’état recapitalise était important. L’impact maximal pour les finances publiques est précisément évalué à 17 milliards d’euros.

Quels risques pour les contribuables locaux ?

Malheureusement, les contribuables locaux seront de nouveaux exposés à une décision de justice défavorable à leur collectivité surendettée. Même si le vote parlementaire est destiné à protéger l’état, ce sont souvent les mêmes qui se retrouvent exposés…

Il reste un espoir pour l’Association des Acteurs publics contre les emprunts toxiques, c’est de convaincre le conseil institutionnel. Dans le cas extrême, la question prioritaire de constitutionnalité sera utilisé, prévient son président Christophe Greffet dans l’Agefi.

Un fond de soutien insuffisant

Les crédits à hauts risques souscrits par les collectivités locales s’élèvent à environ 12 milliards d’euros. Un fond de soutien sera créé et financé par les banques avec un taxe sur les risques systémique ainsi que par l’Etat. Cependant, ce fond de soutien sera de seulement 1,5 milliard d’euros et alimenté de 100 millions d’euros par an pendant 15 ans. Insuffisant par rapport à l’encours de crédits à hauts risques souscrits par les collectivités ?

Pendent ce temps, les collectivités locales n’ont aucune raison de se satisfaire de la situation. C’est pourquoi, celles-ci assignent massivement en justice Dexia pour contester des emprunts toxiques. Les relations entre les parties reste très tendues.

Source : latribune.fr

Assurance vie : Les nouvelles règles en cas de transmission

Assurance vie : Les nouvelles règles en cas de transmission

L’assurance vie permet de transmettre un capital hors succession avec une fiscalité allégée. Le régime applicable aux gros contrats à cependant été modifié. Nous vous proposons les explications de Marie-Hélène Poirier, directeur juridique et fiscal de Swiss Life France :

Pourquoi souscrire à une assurance vie ?

L’assurance vie est un très bon produit de placement. Cette assurance est souple et bénéficie avant tout d’une fiscalité privilégiée, qu’il convient de préserver. Nous vous proposons notre article sur les différents types de contrat d’assurance vie.

Vers une réforme de l’assurance vie ?

Une harmonisation serait en marche en matière de saisissabilité et de régime matrimoniaux. Le législateur doit se saisir du sujet pour confirmer cette harmonisation et modifier en conséquence le Code des assurances.

Par ailleurs, on risque de voir apparaître 2 nouveaux contrats d’assurance vie. Le contrat “Euro croissance” et le “Vie génération”. Le second devrait notamment permettre au souscripteur d’investir son épargne directement dans certains secteurs comme les titres de PME, d’ETI, dans l’économie solidaire ou encore le logement social. Des secteurs qui, on le sait, ont besoin de soutiens économies et financiers.

Les USA pousseront notre croissance mondiale en 2014

Les USA pousseront notre croissance mondiale en 2014

Le Fonds Monétaire International (FMI) nous informe que le PIB mondial devrait augmenter de 3,6% au cours de l’année 2014. Cette croissance viendra surtout des États-Unis alors que l’Europe sort tout doucement de la récession.

Les États-Unis, notre moteur au niveau mondial ?

Etats unis econmie

Les résultats des entreprises américaines sont tous au beau fixe. On constate une croissance de 2,8% en rythme annualisé au troisième trimestre, alors que les ventes au détail continuent de progresser. En 2014, l’environnement sera plus favorable aux entreprises qui ont un peu marqué le pas l’année précédente.

La menace d’un nouveau “Shutdwon” est donc écartée avec un net redémarrage de l’activité américaine prévu à 3% pendant l’année 2014.

Alors que l’Europe essaie de sortir de la récession

Europe economie en 2014

L’Europe à vue son PIB stagné au troisième trimestre, mais également vu le taux de chômage remonter à 12,1% et l’inflation reculer (baisse de 0,25 à 0.50%). La BCE est préoccupée par le spectre de la désinflation, qui correspond à une période d’inflation basse. C’est un constat qui n’est pas du tout favorable à la croissance économique qui ne s’annonce pas très positive pour l’année 2014. Le FMI prévoit seulement une hausse de 1% du PIB dans la zone euro pour cette année.

Le seul pays européen à sortir son épingle du jeu est la Grande-Bretagne. Effectivement, elle affiche une hausse du PIB de 0,8% , soit sa meilleure progression depuis 3 ans.
En ce qui concerne l’état de la France, tant qu’elle ne réduira pas ses dépenses publiques et la pression fiscale qu’elle exerce, l’inflation continuera de chuter… Problème, si l’inflation continue de chuter, on risque de se retrouver avec une dette probablement critique, estime Philip Goldsmith. La France est aujourd’hui considérée par certains pays européens, notamment l’Allemagne, comme LE pays malade de l’Europe.

Que deviennent les pays émergents ?

Economie des pays émergents en 2014

La croissance des pays émergents devrait ralentir au cours de l’année 2014. On prévoit une croissance de “seulement” 5% pour la plupart de ces pays qui sont maintenant limités par des problématiques structurelles.

LE RÔLE DES BANQUES CENTRALES

Dans un contexte toujours aussi incertain, ce sont les banques centrales qui restent à la manœuvre. On peut se questionner sur les répercussions que pourra avoir la normalisation de la politique de la FED. Anton Brender, directeur des études économiques de Dexia Asset Management nous explique que la Réserve fédérale devrait réduire très prochainement ses achats de titres. Son objectif est de tout faire pour empêcher une remontée des taux d’intérêt et maintenir une croissance favorable de l’activité.

En ce qui concerne la BCE, elle prévoit encore de nombreuses mesures pour soutenir l’économie européenne. Elle prévoit l’achat direct d’actifs, de nouvelles opérations de refinancement à long terme, la baisse des taux directeurs voire même un taux de dépôts négatif. La situation européenne pourrait devenir très inconfortable si cette croissance tant attendue ne pointe pas le bout de son nez en 2014…

Quelle épargne en fonction de son âge?

Quelle épargne en fonction de son âge?

Constituer une retraite, investir, défiscaliser ou se constituer un patrimoine, la question de l’épargne est récurrente dès que l’on rentre dans la vie active. Mais que l’on ait 20 ou 50 ans, les formes d’épargne diffèrent et doivent être étudiées en fonction du mix âge+pouvoir d’achat. Focus sur les grandes étapes de l’épargne tout au long de la vie.

Lire la suite

Quelle retraite pour les TNS !

Quelle retraite pour les TNS !

Vous êtes travailleur non salarié et souhaitez constituer un capital retraite tout en profitant de dispositifs de défiscalisation? Le dispositif Madelin va vous intéresser ! La loi Madelin permet de déduire fiscalement vos cotisations versées dans le cadre d’une retraite complémentaire ou de contrat de prévoyance.

Lire la suite